La Reine de la nuit Marc Behm polar

[Lecture] La Reine de la nuit de Marc Behm

Un livre qui m’a plu et qui du coup va peut-être te plaire aussi.

Réelle claque littéraire. Je n’ai aucun souvenir de la façon dont j’ai entendu parler de La Reine de la nuit. Toujours est-il qu’après l’avoir cherché à maintes reprises dans diverses librairies parisiennes, j’ai fini par le commander à la Librairie de Paris.

Alors que le bandeau jaune figurant sur le livre annonçait la couleur (« L’apocalypse érotique du IIIème Reich »), je ne savais pas exactement à quoi m’attendre. Classé dans les polars, et pourtant peu adepte de ce genre littéraire, c’est avec joie que je parle de La Reine de la nuit comme le livre qui saura vous bousculer.

Marc BEHM relate ici l’histoire de la jeune allemande Edmonde Kerrl. Alors que nous sommes dans l’Allemagne des années 30, le parti nazi séduit de plus en plus de militants. Edmonde, sans le savoir, va rejoindre le mouvement. Grâce à ses aventures, nous allons pouvoir suivre la montée d’Hitler, le déclenchement de la 2nde Guerre Mondiale mais aussi la découverte du bunker du Führer. Présentant ce moment marquant de l’histoire sous un tout nouvel angle, les régions caractéristiques de la Wehrmacht sont présentes (Paris, Russie, Pologne) de la même façon que le sont les personnages clés qui ont accompagnés Hitler dans sa montée infernale. C’est ainsi qu’Edmonde va fréquenter Goebbels et Himmler, mais aussi Goering et Eva Braun. Bien que méprisant ce gratin nazi, Edmonde aura des relations sexuelles avec certains d’entre eux. En effet, la sexualité passionnelle et corrosive d’Edmonde est omniprésente tout au long du texte. Loin du mauvais goût et de la vulgarité, ces scènes apportent une réelle valeur ajoutée à la compréhension du personnage et rythment la lecture de façon tout à fait nouvelle.

C’est avec un langage cru que Marc BEHM donne vie au personnage d’Edmonde. A la fois grossière (mais jamais vulgaire) et ivre de vie, nous méprisons facilement cette jeune femme subversive. Mais elle est aussi profondément drôle et cultivée et nous refermons le livre avec l’envie de la rencontrer. Car, comme nous le montrent les puissantes apparitions du fantôme du père d’Edmonde, elle n’est finalement qu’une petite fille, bouillonnante d’intelligence et appréciant farouchement la prise de risque.

En conclusion, n’attendez plus pour vous procurer ce roman picaresque. Subversion, sexe, histoire, la lecture est trépidante. L’imagination délirante de Marc Behm me donne envie de découvrir toute sa bibliographie pour toujours plus de folie !


La Reine de la Nuit de Marc BEHM
250 pages – Editions Payot Rivages – 7,50€
NB : N’oubliez pas de l’acheter à la FNAC, chez Gibert Jeune, Gibert Joseph, ou sur Decitre.com (si vous voulez acheter en ligne).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s