Jordan Whitt

L’Autopsie d’un scandale politique, ça donne quoi ?

Que la politique te branche ou pas, clique ici, tu vas découvrir bien des choses !

Avez-vous déjà entendu parler de l’écotaxe ? Il s’agit d’une taxe sur les poids lourds circulant sur les autoroutes françaises rédigée en 2007 peu avant le quinquennat de Sarkozy. En 2017 cette écotaxe, après avoir essuyé de nombreux échecs, a été abandonnée.

A part sa fonction, je ne connaissais pas bien l’histoire de cette écotaxe et ne me souvenais pas vraiment des critiques qui avaient menées à sa suppression. C’est donc avec joie que j’ai regardé ce reportage sur Arte.

Ce reportage m’a semblé très bon sur plusieurs points.
D’abord il s’attache à présenter les faits et discours qui ont mené à l’adoption de la loi visant à mettre en place l’écotaxe. Il est très intéressant de voir que gauche comme droite étaient tous d’accord pour mettre en place cette nouvelle taxation devant rapporter jusqu’à 1,5 milliards d’euros à l’Etat Français.

Aussi, et c’est là la qualité d’un reportage plutôt neutre, les intervenants sont aussi bien des personnes POUR que des personnes CONTRE. Ce qui est intéressant ici est d’analyser ce qu’il s’est passé sans forcément prendre parti. Ainsi, plusieurs politiciens interviennent mais aussi des représentants des mouvements de contestation bretons.

Car oui, la Bretagne et ses bonnets rouges ont toujours connu une particularité : afin de développer leur économie et de ne pas laisser de côté cette région, les autoroutes bretonnes sont gratuites. Alors, au moment où ses habitants ont commencé à entendre parler de l’écotaxe, la Bretagne objectera et demandera un traitement de faveur. Il s’agit au départ d’une réduction sur le montant de l’écotaxe. Mais cela s’achèvera par de longues périodes de troubles dans cette région qui refusera jusqu’au bout d’être encore une fois taxée.

Au-delà du sujet en lui-même, j’ai réellement apprécié de voir de façon évidente l’instrumentalisation de la politique et l’omniprésence de lobbys qui manipulent les politiques oui, mais aussi les citoyens.

Alors que l’écotaxe avait une visée écologique et fiscale, sa non mise en place a coûté 1,2 milliards d’euros aux contribuables, la perte de travail pour plus de 200 salariés fraîchement embauchés (Ecomouv’) mais surtout, un air toujours de plus en plus difficile à respirer.

Crédits photo : Jordan Whitt


Good to know : L’écotaxe existe actuellement dans 8 pays européens : Suisse, Belgique, Allemagne, Autriche, Slovaquie, République tchèque, Pologne et Portugal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s